photographie

Si vous n’avez rien à dire, dites le quand même

 

Ça arrive,des jours où le ciel et la mer sont intégralement et postalement bleus. Surtout ici et surtout en été.

Où rien ne se passe,où on ne se trouve pas et au bon moment ( et quand vous y êtes,votre appareil lui n’y est pas d’où l’expression “les plus belles photos sont celles qu’on n’a pas faites “ gna gna gna… )

Oú la lumière est plate.

Où tout se qui vous entoure est sans mystère , est évident,connu archi connu.

Où vous n’avez aucune envie d’arranger les choses (compositions,mises en scène etc)

Où vous n’avez pas de modèle à disposition ,ni même et surtout pas  vous.

Où d’aller photographier les gens dans la rue,sur la plage…….bof.

Où vous avez la flemme (surtout ici en été)

Où vraiment rien de rien ne vous allume l’oeuil.

Et pourtant vous avez l’envie de photographier.

Pas absolument n’importe quoi.

Il faut chercher  même sans savoir quoi .

J’ai trouvé ça,sans grand enthousiasme : le vestige d’un “rideau” fait de boules de papier mâché  souvenir de mes bricolages d’antan et d’un coquillage, le tout abandonné dans une cavette d’un des murs de la maison.

Pourquoi pas.

16jul14

16jul14

16jul14

16jul14

16jul14

16jul14

 

 

Par défaut