La petite route qui mène là oú vit le cheval blanc

23 mars. Le vent soufflait fort et je pensais voir une mer déchaînée et non pas un lac mais c’était sans compter qu’il venait de l’est,il aurait fallu aller jusqu’au bout de la plage qui est longue d’une bonne dizaine de kilomètres et le vent me saoûlant je n’ai fait que cinq cent mètres.

photoblog, photographie

Bucolique et autres

Galerie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s